Lama et flûte de pan, life made in Bolivia...


Première étape en Bolivie, Sucre, après une courte pause à Salta je remonte dans le bus, j'avais juste pas réalisé que le trajet était plutôt long. L'objectif étant de rejoindre pour son anniversaire, Johana, ma copine Barcelonnaise, rencontré à San Pedro de Atacama.   Après avoir voyagé toute la nuit, descente du bus à la frontière, sac sur le dos pour traverser à pieds. De là je fais mes premiers pas en Bolivie, les bus ne sont pas tout à fait les mêmes qu'en Argentine, ça sens déjà la couleur locale! Les femmes avec leurs 3 couches de jupes et leur petit chapeau perché sur la tête qui tient miraculeusement... le bus est plein, qu'à cela ne tienne, on pose son baluchon par terre et hop un siège de plus dans le bus. Après une longue journée de trajet supplémentaire j'arrive donc à Sucre à 21h30. A la station j'ai la chance de tomber sur un gars qui propose des hostel (en amérique du sud, l'hotel pour backpacker c'est "hostel"ou "hospidaje")

ne pouvant joindre ma copine Johana, je le suis, on prend un taxi pour la modique somme de 3 Bolivianos chacun (soit 30 centimes d'euros).
Après une bonne douche et des nouvelles de ma copine, je la rejoins au bar florin, on finit par une sortie en boîte mémorable, des filles type mannequin, pas du tout de la petite bolivienne en costume traditionnel! Quand t'es lookée en mode gens du voyage tu te sens pas fondu dans la foule! Les mecs c'est une autre affaire, plutôt les mini- pouces avec le costume et le petit noeud papillon... j'ai toujours pas élucidé le mystère de la défaillance génétique!




















Rétrospective du 16 décembre... J'ai rencontré 2 françaises en route, on s'est décidé pour une rando sur un des chemins inca autour de Sucre, on a finalement pas fini le tour comme prévu.

"Everyday is an adventure.... today on the Inca trail in the montagne we had a amazing walk, beautiful landscape, then we should go to visit a village with a car but few meters after we started, a guys stoped us, told the driver that the car hited a kid and that we have to go back because he was injured. When we arrived the father of that kid was drunk and wanted to fight with our driver, people were around, I talked to Ugo told him that everything will be alright. We took him in the car with his mum and her other baby, he was lay down on the floor feelling pain on his leg. I talked to him, holding his little hand all the way back to the hospital, his mum was crying... with the other girls on tour we try to make him laugh. Finally he wanted to seat, and sat behind him on the floor puted my arms around him he hold me back, smiled and we stayed like that until the doctors get him off of the car when we arrived. We didn't know what to think about all that, then it was a mess with the police, the driver, the mum, who will pay for the surgery? .... Ugo is 8 years old, so small with amazing brown big eyes, told me that he learned to read but not in Spanish, in Castellano
Now, it's 8pm, a women came to ask us to go to the police station because the driver his in jail and try to help him... long night..."





















* Update 1: 

Soirée au poste de police qui s'est terminée à minuit. 
Première déposition dans un poste de Police, en Bolivie et en espagnol qui plus est!
La femme et la soeur du chauffeur nous offrent le repas que l'on prend dans un resto déjà aux couleurs de Noel, en mode set de table père- Noel, guirlande et autre décor d'un goût certain. Un poulet, des frites et un jus de pommes local pour fêter les 25 ans de Justine, on est parti en fou rire devant la situation dans laquelle on n'arrivait plus à se sortir...
Le chauffeur est finalement relâché mais rien n'est terminé et nous ne connaissons pas les suites du jugement qui devait se tenir par la suite.
Aucune nouvelle du garçon et sa famille. Pour nous il semblait que toute cette mascarade était organiser afin de soigner le garçon qui aurait été blesser avant l'incident, les parents ne pouvant ni le transporter ni payer les soins hospitaliers.
Encore un jour comme les autres en somme! 

* Update 2:

Pour partir sur une note un peu plus gaie, le lendemain nous sommes parties avec Justine et Nora dans la montagne en randonnée à cheval. Un grand bol d'air sans trop d'ombre au tableau. On note quand même que les chevaux sont moyennement en forme. Le petit guide (enfant) qui nous accompagne monte un cheval maigre et sans poils, celui de Justine a un problème aux sabots. 
Bref, on termine la balade, retour au centre au galop! Mon petit moment de solitude survient alors quand le casque de vélo qui nous fait office de bombe me tombe sur le visage, je n'y vois alors plus rien et n'arrive pas à le remettre sur ma tête. J'essaie une deuxième technique: arrière le cheval mais celui ci ressent vite le besoin de rattraper ses petits copains de balade. du coup je rends les armes et espère qu'il nous reconduira sagement au point de départ. Voilà, voilà, je ris de la situation intérieurement et suis quand même bien contente de finalement ôter mon masque une fois ma monture à l'arrêt. Bonne surprise: on était arrivé à bon port!




@ Sucre, Bolivia






Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chutes d'Iguazu: merveille du monde #2

Vilcabamba: Le repos du guerrier

Mancora: coquillages et crustacés